REMERCIEMENTS

REMERCIEMENTS

 

La Parole qui roule tient à exprimer ses remerciements et sa reconnaissance aux généreux contributeurs et à toutes celles et tous ceux qui ont œuvré pour que cette exposition voie le jour.

 

Nous remercions vivement Emmaüs Montpellier, Emmaüs Pau et Emmaüs Bordeaux ainsi que Micheline, Joël, François, Simon et André pour leurs soutiens financiers désintéressés qui nous ont permis de réaliser les travaux de l’exposition et nous leur témoignons toute notre gratitude.

 

La Parole qui roule salue et remercie également profondément toutes celles et tous ceux qui ont contribué d’une manière ou d’une autre à sa réalisation…

Nous remercions Jean pour les photos, la mise en forme des textes, les cartes postales et la revue.

Un grand merci à Ahmed et à Tristan qui sont venus de nombreuses fois filer la main.

Merci à tous les bricoleurs, peintres, coupeurs et colleurs occasionnels : Mamy Graf, Annette, Gaëlle, Yannick, Sylvie, Tahar, Jean-Marie, Lysiane… Également merci à Barbara et Ronan du musée de la Mine de Sahorre qui nous ont accueillis dans la seconde phase des travaux.

Nous saluons et remercions Anne-Marie pour le diaporama Murs repeints aux couleurs de la rébellion et Jean-François, le coloriste de la BD Appolito.

Nos remerciements vont à toutes celles et à tous ceux qui ont écrit ou traduit les textes : George, Geneviève, Donatien, Bruno, Julie, Adrianna, Rodrigo… à la correctrice et au correcteur Delphine et Pascal, et à Antoine le sous-titreur.

Nous remercions le collectif Caracol de Marseille pour son soutien logistique, Gilou qui débita l’orme en fines baguettes, la maison Frévol à Landos qui nous a permis d’utiliser son matériel et Axel le menuisier de Vernet qui fit de même.

Nous remercions chaleureusement Patxi le blogmaster.

Nous remercions particulièrement Emmaüs Montpellier pour son soutien logistique et le prêt du véhicule qui nous permet de projeter une longue tournée entre étoiles.

Nous tenons à saluer et remercier spécialement Sylvie et Gérard pour l’aide solidaire qu’ils nous ont apportée en toutes circonstances et qui nous ont reçus à cœur ouvert dans leur grande maison en Auvergne sans savoir dans quelle galère ils s’embarquaient.

 

Pour la Parole qui roule et en mon nom personnel, un grand salut à toutes et tous.

 

Manu