Du 29 octobre au 25 novembre 2006 Quatrième phase L’Assemblée populaire des peuples d’Oaxaca soutenue par la population réagit et résiste

Du 29 octobre au 25 novembre 2006

Quatrième phase


L’Assemblée populaire des peuples d’Oaxaca
soutenue par la population réagit et résiste

 

Dès le 29 octobre, la population de la ville réagit et, au cours d’une manifestation, elle réoccupe provisoirement le zócalo. D’autres manifestations suivent et l’APPO s’installe sur la place Santo Domingo, à quelques mètres du zócalo.

Le 2 novembre, la population défend Radio Universidad et empêche la police fédérale préventive de pénétrer dans la cité universitaire ; la police doit battre en retraite et abandonner la barricade Cinco Señores après sept heures de combats.

Le 5 novembre, une sixième megamarcha réunit plusieurs centaines de milliers de personnes venus de tout l’État et de différents points du pays et de la capitale.

Les 11, 12, 13 novembre se tient le Congrès constitutif de l’APPO au cours duquel sont désignés les membres du conseil de l’APPO, chargés des différentes commissions. Le 19 novembre se tient à Guelatao l’Assemblée populaire des peuples mixe, zapotèque et chinantèque de la sierra Juarez : ils désignent leurs délégués au Conseil de l’APPO.

Le 20 novembre, commencent les premières échauffourées avec la police fédérale préventive qui se trouve sur le zócalo et, le 25 novembre, une manifestation qui se voulait pacifique et qui devait encercler la PFP, tombe dans le piège tendu par le gouvernement. À la suite de durs affrontements avec la troupe et les paramilitaires, les manifestants doivent abandonner la place Santo Domingo qu’ils occupaient : des centaines de blessés, des disparus, des centaines de détenus envoyés dans la centrale de Nayarit, à plus de mille kilomètres de là, et des centaines de mandats d’arrêt.